La chirurgie pré-implantaire consiste à reconstruire un volume osseux suffisant pour la mise en place d’implants dentaires quand la quantité d’os résiduel ne le permet pas.

Au début de l'implantologie, les implants ne pouvaient être placés que là où il persistait un certain volume d’os. Dans de nombreux cas la pose d'implants s'avérait impossible.

Le développement de la chirurgie préimplantaire a permis d'élargir considérablement les indications d'implants.

Les greffes osseuses permettent ainsi :

De redonner une hauteur et une épaisseur suffisantes aux crêtes osseuses destinées à recevoir les implants

De placer les implants selon un axe favorable pour que les contraintes mécaniques et l’esthétique des prothèses soient optimales. Elles sont couramment effectuées avec succès grâce à des protocoles opératoires rigoureux. Le plus souvent c'est votre propre os qui sera utilisé pour la greffe. Le prélèvement osseux peut être effectué à différents endroits en fonction du type de reconstruction prévue et du volume d’os nécessaire. Le prélèvement et la greffe sont effectués au cours de la même intervention. Le délai de consolidation des greffons est de 4 à 6 mois avant de pouvoir placer les implants. Un scanner (denta-scan) sera habituellement réalisé avant le temps implantaire pour contrôler le volume osseux obtenu. Certains défects osseux importants ne peuvent pas être reconstruits en une seule intervention. Une deuxième greffe sera alors nécessaire.